Yonaguni, une petite île, de grandes découvertes

Spots de plongée dans Voyages & expéditions

Tout au sud et tout à l’ouest de l’archipel Okinawaïen se trouve une petite île qui cache de nombreuses surprises aux plongeurs qui ont osé s’aventurer dans ces contrées reculées.

Mise à l’honneur dans le film « One Breath Around the World » de Guillaume Nery et notamment très appréciée par l’apnéïste Jacques Mayol avant lui, la petite île marque ses visiteurs. A l’inverse, on retrouve plusieurs traces des plus connus de ces voyageurs au fur et à mesure de notre découverte dans l’île, du nom des bateaux aux plaques commémoratives, des autographes aux photos, tout nous rappelle que nous marchons sur les traces de certaines de nos idoles…

L’extrême ouest du Japon

Cette petite île d’environ 28km² carré et de seulement 9 km de long est un fameux mélange de paysages irlandais, de quiétude japonaise et de repère de plongeurs.
Ici les palmipèdes, notamment ceux de Taiwan mais également de nombreux scientifiques du monde entier viennent s’immerger sur ces sites uniques au monde.
Beaucoup plus proche de Taïwan que de Tokyo, l’île est encore peu connue des Européens et cela devrait changer vu la qualité des plongées.
C’est avec un réel sentiment d’être un pionnier que l’on s’immerge dans les eaux claires autour de l’île pour se laisser envoûter par ses mystères.

Le « Monument »

Il y a plus de 30 ans, Monsieur Kihachiro Aratake, qui aujourd’hui honore toujours de temps à autre le centre de plongée de sa présence, a découvert les « ruines ». Tout proche de la côte, cette structure engloutie de plusieurs énormes blocs attire la curiosité des plongeurs et apnéistes.
Ses angles parfaits, son « étoile », ses marches, son énergie font de ce site un endroit unique au monde. Ces formes poussent à imaginer une vie, une utilisation, à se projeter vers d’autres périodes où en ces lieux prenait peut-être place un Temple et sa vie associée.
L’origine de cet endroit est le sujet principal des conversations de la famille et de ceux qui viennent la visiter. De nombreux scientifiques se penchent également sur le sujet avec d’ailleurs des conclusions parfois divergentes.
Forme naturellement formée ou monument construit de la main de l’homme, le débat reste ouvert ! Il est parfois même évoqué une origine extraterrestre. De quoi entretenir le mythe et titiller les imaginations de chacun. 

Mais aussi les bancs de requins marteaux !

Peu d’endroits dans le monde permettent l’observation de bancs de requins marteaux. Parmi ceux-là, nous citerons évidemment les îles extraordinaires du Pacifique comme les Galapagos, les îles Coco ou encore Malpelo. Le Soudan offre également de belles chances d’observation, tout comme certains sites indonésiens au cœur de la Mer de Banda. Mais on nomme rarement le Japon parmi les spots à requins marteaux !
Yonaguni propose pourtant, à quelques minutes seulement de navigation du port, des plongées à leur rencontre. Les requins marteaux longent les côtes de la petite île entre décembre et avril, lorsque les eaux sont plus fraîches, et il n’est pas rare d’apercevoir plusieurs dizaines d’individus !

Avec tous ces attraits, la petite île de Yonaguni sera à coup sûr bientôt sur la « bucket list » de vos prochains voyages plongée !
Abyssworld vous y emmène lors de son Safari à Okinawa, pour en savoir plus, suivez le guide:
https://www.abyssworld.com/fr/destinations/pacifique/japon-expedition-abyssworld-okinawa-dile-en-ile/

Retour au Mag

Promos

Newsletter